Lendemain du retour du Salar Uyuni, ça traine pas pour partir de là : il y a plus de touristes que de boliviens dans ce bled !!!
Ayant bien accroché avec Gabriele, l’italien et David, l’irlandais, nous voilà partis pour notre 1ier bus bolivien :
… bah je m’attendais à pire !!!

Quelques cholitas boliviennes avec leur chapeau si typique … sur le chemin de Potosi, au milieu de nowhere !


Arrivée à Potosi .. avec 2 heures de retard (ah ben voilà, enfin du roots !)
On est quand même à plus de 4 000m dans une ville de plus de 100 000 habitants, considérée comme la ville la plus haute du monde, et anciennement la plus peuplée du monde … ce n’est plus San Pedro et ça fait tout drôle !

On suit d’abord l’italien et son guide …
et puis le frenchie prend les commandes car sinon on est pas rendus !!!! Sympa la cour, non ?

… en revanche, peu de temps pour découvrir la ville ce soir … mais c’est hallucinant le monde dans les rues .. et hallucinant d’avoir eu à attendre 1h au resto !
Ah oui car avec les loulous, c’est resto tous les soirs .. pas de street food .. ça rigole pas !!

Dés le lendemain matin, de bonne heure, traversée du centre ville : .. on est bel et bien dans une ancienne ville coloniale !

En revanche, pour la suite, on passe de l’autre côté : départ pour la mine !!!!
Si, si, si !!!
A l’origine de Potosi, sa mine d’argent qui a fourni à l’Espagne pendant des années, la matière première pour sa monnaie !!!
Vous vous doutez bien qu’à l’époque de la conquête espagnole, ce ne sont pas ces chers conquistadors qui allaient creuser … mais les indiens locaux, exploités durant des année pour le compte de la couronne espagnole !!!!
Mais est-ce que cela a réellement bien changé ?

Tout d’abord, les petits (enfin petits, on est à plus d’1m88 tous les 2 avec Gabriele .. quand je vois la taille des boliviens, je sens qu’on va bien en baver !) que nous sommes, faut les habiller en clowns :
.. et ça ne pouvait pas se faire juste avant la mine .. ben non, en plein centre ville !!!!

Puis passage au marché des mineurs … où notre guide nous décrit les achats typiques des mineurs :
– les feuilles de coca, qui permettent aux mineurs de tenir pendant des heures sans manger ni sentir la fatigue ;
– l’alcool pure dénaturée pour boire mais surtout pour les rituels ;
– la dynamite .. pas besoin de vous expliquer à quoi ça sert ;
– et des sodas.
On repart chacun avec notre sac contenant un peu de chaque .. à donner aux mineurs que l’on rencontrera !!!

Un tour de bus plus tard, nous voilà au milieu de la montagne avec une vue imprenable sur la ville :
… et sur le Mont Potosi ou « Cerro Rico », véritable gruyère au bout de presque 500 ans d’exploitations !

Bon ben faut y aller :
dans un coin de la galerie, le dieu auquel les mineurs font leurs prières et leurs offrandes (vous vous rappelez de l’alcool .. mais aussi des cigarettes .. qu’il faut lui allumer quand même .. au gars .. pardon au Dieu !) … oui car forcés au christianisme et exploités dans les mines, les indiens boliviens sont toujours restés fidèles – secrètement si il le fallait ! – à leurs croyances d’origine !

Seulement maintenant, les mineurs ne trouvent plus de veines d’argent pure mais seulement du minerai contenant de très faibles pourcentages … on préférait même l’étain à l’argent dans les années 1800 !!!

En fait, cela ne nous a pas été dit clairement mais l’analyse logique de la situation montre qu’en fait la mine n’est plus rentable du tout … En effet, chaque mineur doit payer une concession au propriétaire de la partie de la mine exploitée, … doit fournir tout son matériel .. doit louer tout matériel mécanique moderne tel que marteau piqueur qu’il souhaiterait utiliser plutôt que pioche, burin et marteau … tout est prétexte à tirer le moindre $$ des mineurs de la part des propriétaires !!!
Un comble pour ceux qui vont récupérer le minerai en exclusivité et le vendre à un prix avantageux ! C’est bien la preuve que la mine n’est pas rentable et que ces pauvres mineurs ne continuent à travailler ici que par habitude et car ils n’ont en fait pas d’autres issues, autre que l’éternel rêve illusoire de tomber sur le filon qui les rendra riche !!!
Bien sûr cet espoir est conforté par l’exemple d’un mineur devenu riche il y a quelques dizaines d’année et devenu alors le plus riche homme de Bolivie !!! Classique !

La visite pare elle-même m’a fortement déçu car le coup de la galerie avec les mineurs qui creuse à 20m de l’entrée … après 450 ans d’exploitation … dans la série, on attend le touriste !!!
En revanche, voir les conditions de travail lamentables …
… et surtout les dangers propres à toute mine mais là, poussés à l’extrême par faute d’infrastructure : en effet, les mineurs travaillent comme ils veulent, autant qu’ils veulent, .. etc etc etc .. une seule règle imposée : les créneaux d’utilisation de la dynamite !!!! Quand même !
On a beau voir de nombreuses choses similaires à travers le monde à la télé … quand on y est, ça fait quand même drôle .. et surtout ça désespère !

Sur ce, les touristes retournent à leurs petites vies confortables …
… enfin confortables, un peu moins pour l’un d’eux qui a eu des problèmes de bottes !

… et encore moins pour votre serviteur … qui ne se sentait déjà pas bien .. mais alors le passage à la mine !!!

Histoire de s’achever, une traversée du marché (avec vue sur une église sublime !) …. et sur un spectacle un peu moins sublime !!!!

Sont jolies les plaques des rues dans le vieux Potosi …… euh oui mais là, j’en peux plus, faut que je me rentre et que je me couche !!!!

Dans l’aprem’, tandis que mes 2 compères vaquent à je ne sais quelles occupations … et que je comate au fond de mon lit … notre ‘tite collègue japonaise de San Pedro nous retrouve !!!
Qui sait qui va être content ???
C’est Gabriele !!!
No comment sur le comment se compliquer la vie pour rallier Potosi de San Pedro, tout en faisant le Salar, mais sans le faire avec nous ! 100% japonais dans la manière !

Malgré l’après-midi minable, Gabriele arrive à me sortir du lit pour un tour au bar en fin de journée et un .. chocolat réparateur !
Par contre on a vu qu’aprés, qu’il y avait un Uno !!!
J’ai pensé à un personne très fortement à ce moment !

Puis …
… ben resto pardi !!!
… et Gabriele, toujours mangeant pour 2 !!!!
Franchement, à part mon Patou, je vois qui peut rivaliser !!!

Et séance prestidigitateur au dernier bar … où j’ai testé à quel point j’allais mieux avec une Banana Split !!!

« »